Les prothèses

Définition d'une prothèse

Une prothèse est un dispositif artificiel destiné à remplacer un membre ou un organe d’une manière aussi fonctionnelle qu’esthétique.

Histoire de la prothèse

Les premiers hommes, dès qu’ils adoptèrent la position debout, ont naturellement cherché à conserver cette posture. Il leur fallut donc trouver des béquilles, des aides pour remplacer leur membre amputé ou estropié. L’une des plus anciennes prothèses connue date de l’Egypte antique : c’est un gros orteil sculpté dans le bois ; il était lié au pied par une gaine de cuir cousue. 

Depuis sa création, la prothèse a connu de grands changements, surtout au niveau des matériaux. Au début en bois, elle est aujourd'hui à base de plastique, polymère et fibre de carbone. Les critères pour trouver les meilleurs matériaux ont été une meilleure atténuation des chocs, une meilleure résistance, un pied prothétique ayant un bon ressort pour la propulsion, une durée de vie la plus longue possible, la plus faible corrosion possible pour éviter toutes sortes de réactions cutanées, d’allergies, de saignements au niveau du moignon et le prix. Le titane et le carbone confrontés, c'est le carbone qui est choisi.

La prothèse sportive

L’accès au sport pour les handicapés passe par l’acquisition d’une prothèse spécialisée. En effet l'athlétisme fait partie des sports les plus pratiqués après une opération, mais reste inaccessible avec des prothèses de la vie quotidienne. Il y a donc une course à la technologie afin d'optimiser les performances sportives. Les personnes amputées pratiquent donc la course avec des prothèses sportives restituant l'énergie. Pour cela ces prothèses doivent être les plus légères possibles  tout en maximisant la restitution d'énergie, on va donc utiliser des matériaux composites comme la fibre de carbone ou la fibre de verre. Mais ces matériaux sont particulièrement chers. L'accessibilité est donc difficile et est destinée au haut niveau.

Les prothèse sportives sont très différentes des « classiques », elles sont composées principalement de trois éléments qui sont sur mesures en fonction du patient:

- l'emboiture en plastique, où le membre amputé s'inscrira

-Un manchon qui est déroulé sur le moignon pour le protéger ainsi que pour assurer la suspension de la prothèse à base du confort et de la performance

- la partie en carbone qui recoit le choc (pied prothétique). La prothèse tout comme la jambe a un système que l'on peut comparer à un ressort afin de propulser le corps. Le pied prothétique est constitué principalement de fibre carbone pour que celui-ci soit léger, souple et d'une résistance extrême.

 

 

Les avantages et les inconvénients de la prothèse:

Avantages : -  la prothèse de course est beaucoup plus performante que la prothèse de ville par son ergonomie :  pas d'habillage, une courbure pour obtenir un emmagasinement/restitution d'énergie optimale.

- le port d'une prothèse n'est pas douloureux même dans l'action de course

- l'accélération que prodigue la force de ressort confère un avantage car la propulsion est plus importante

- le poids : ces prothèses pèseraient environ 4 kilos de moins que les jambes naturelles. Cette économie d'énergie est considérée par beaucoup comme un  avantage déterminant pour la course

l'impossibilité de se blesser aux jambes et donc éliminer le risque d’entorses ou de tendinites qui empêchent la pratique du sport à un grand nombre d'athlètes

- la prothèse n’est pas soumise à la fatigue

 

 

 

 

Inconvénients: - son prix (10000 euros)

- sa fragilité (premiers signes de faiblesse généralement en moins de 6 mois)

- le fait que l'on marche difficilement avec ces prothèses, la « raideur » de la prothèse 

 - en se basant sur les statistiques, on peut aussi citer le fait que les athlètes amputés subissent plus de   blessures que les valides en raisons de la friction exercée entre la jambe et la prothèse

- les prothèses transmettent uniquement l'énergie qu'elles absorbent, elles ne la produisent donc pas

le coureur n’a pas la sensation du sol par manque de capteurs sensoriels se trouvant normalement sous la voûte plantaire

le coureur doit faire face à un problème d’équilibre au départ 

 

 

Dernière nouveauté

Pour les prothèses sportives de courses, la dernière nouveauté allemande est le Cheetah, ce qui veut dire guépard en anglais, le félin le plus rapide du monde. Les chercheurs se sont inspirés de la patte de guépard pour fabriquer ces prothèses. C’est un pied spécial pour les sports comme l’athlétisme et ceux sur herbe. Grâce à sa fonctionnalité exceptionnelle, le Cheetah est le choix préféré d’une large majorité des athlètes professionnels.

 

Présentation des prothèses

Video TPE ABM